Les décisions récentes du CNOV : de nouvelles inquiétudes pour les étudiants et les professionnels de l’ostéopathie animale

Des modifications prises par le Conseil National de l’Ordre des Vétérinaires (CNOV) vont être appliquées dès cet été. La FFOA en a pris connaissance. Les questions d’organisation et de délai de passage de l’examen sont totalement passées sous silence jusque-là malgré nos inquiétudes largement relayées. 

Face à une inquiétude légitime et grandissante de la part des étudiants comme des jeunes actifs Valentin Rousselot, président de la FFOA, a pris contact avec le président du CNOV.

Alors que la FFOA a attiré l’attention des différents ministres concernés et de l’administration sur les incertitudes liées à la pratique de l’ostéopathie animale durant la phase d’attente pour les étudiants de leur certification de formation par le CNOV, ce dernier a unilatéralement décidé de supprimer la période de tolérance pour les personnes non vétérinaires. Cette décision concerne les candidats obtenant leur certification de formation pendant l’année scolaire 2021-2022 ainsi que les candidats en cours de validation.

Ainsi, suite à ces mesures, qui s’appliqueront dès le 1er juillet 2022, le CNOV considérera que toute personne non inscrite au registre national d’aptitude et qui réalise des actes d’ostéopathie animale se trouvera en situation d’exercer illégalement la médecine sur des animaux. 

La FFOA continue de discuter avec l’ensemble des pouvoirs publics et informera ses adhérents de la mise en oeuvre de l’enquête commune des différentes inspections générales, agriculture, travail, économie, sur l’état des lieux de la profession et les perspectives d’avenir en matière de formation, d’examen, et d’exercice, promise par l’Elysée, Matignon, le ministère de l’Agriculture et la DGAL.