La FFOA alerte à l’Assemblée nationale sur les difficultés rencontrées par les jeunes ostéopathes

La France est l’un des pays pionniers en matière de formation et de pratiques ostéopathiques pour les animaux. La profession attire chaque année de nombreux passionnés. Mais les jeunes diplômés d’ostéopathie animale font face à d’importantes difficultés à la sortie de l’école. La fédération française d’ostéopathie animale a souhaité porter ces questions à l’Assemblée nationale. Plusieurs députés ont, à diverses reprises, interrogé le ministre de l’agriculture Julien Denormandie, à ce sujet.

Les membres du bureau sont fiers d’avoir porté ses questions essentielles à notre profession à l’Assemblée nationale.

En effet, la FFOA a pour but d’encourager toutes les actions qui tendent à la reconnaissance et l’autonomisation de de la profession, ainsi que la promotion d’une organisation représentant l’ostéopathie animale, autonome et indépendante.